Moi, le chaton expatrie

Parce qu’il faut bien commencer quelque part, commençons par moi ^^

Moi, autrement nommée Kitty par l’amoureux sous prétexte de mes vies antérieures félines, suis française. *non, sans blague!!!* Et oui! Déjà, tant de rebondissements dans cette histoire, c’est épatant, でしょう? Trêve de plaisanteries… Or donc, il était une fois, un beau jour de juin… Ah non, la je remonte trop loin… Quoique, pour comprendre comment j’en suis arrivée a partir au Danemark, il faut d’abord un résumé de comment je suis arrivée au Japon, car c’est a Tokyo que l’aventure danemarkienne (j’aime le néologisme) commence.

Il était une fois une gamine qui allait a l’ecole dans l’oise et qui savait déjà, a 12 ans, ce qu’elle voulait faire comme métier plus tard. Et attention! Je n’entends pas un métier farfelu comme on a tous a 12 ans (pompier, vétérinaire, écrivain, et on sait très bien que ca finit comptable, vendeur, assistant marketing). Non, moi, je voulais travailler dans un laboratoire de biologie, jouer avec des bactéries et des globules blancs et tout le toutim. Ainsi, j’ai trace ma voix a travers les annees college, les annees lycee, le BTS et une specialisation qui, avouons le, ne m’a jamais servi a grand chose. Bref! Tout ca pour dire que, deja au college j’aimais le Japon parce que Dorothee nous avait bien vendu le truc avec Nicky Larson et compagnie, mais aussi que j’ai commence a en apprendre la langue au lycee toute seule comme une grande.

Et arriva le jour de la rencontre avec (restons dans l’anonymat, je n’aime pas identifier les gens sans leur accord) Kyu, le maintenant bien nomme « grand frere de moi ». Car voyez vous, si Kyu n’avait pas ete la, j’en serais pas la de ma vie et pour ca, je lui en serais toujours eternellement reconnaissante. Et donc, ce Kyu, lui aussi etait obsessionne par le Japon (encore le neologisme, oui j’aime) et comme nous travaillions ensemble constamment, on a eu tout le loisir de partager notre obsessivite. Un jour, Kyu eu la bonne idee de s’inscrire a des vrais cours de japonais, et je l’ai suivi (ce serait pas la premiere ni la derniere fois). On a donc ameliore en coeur notre niveau de nippon jusqu’au moment ou la cagnotte affichait assez de sous pour preparer le premier voyage en Terre Promise. Il fut le premier a realiser LE reve en 2007. Bah oui, travaillant ensemble, il etait hors de question de partir ensemble… J’ai patiemment attendu mon tour alors que le petit con faisait un deuxieme voyage en Nipponie. Je ne suis partie que l’annee d’apres, ete 2008. Le voyage de toute une vie. Une revelation. La certitude que j’avais des choses a faire dans ce pays merveilleux (au premier abord). Depuis ce jour, toute ma vie a ete construite autour de ca. A l’epoque j’avais rencontre un amoureux mais ca n’a pas marche. On pourrait meme dire que le Japon nous a dechire, moi amoureuse d’un pays plus que de lui, et lui aurait tout aussi bien pu passer ses vacances en Martinique. Bref! Je suis retourne au Japon avec lui l’ete dernier et ce fut fini. Il fallait que je trouve le moyen d’y rester plus qu’un mois et ce moyen, deja en cours de reflexion depuis un bon moment, c’etait le visa Vacances-Travail. La encore, j’ai un peu suivi Kyu, on est parti en meme temps au meme endroit dans la meme maison.

Je vous le dis tout de suite, ce visa, c’est une petite arnaque pour les gens pas riches, mais ca c’est une autre histoire. Me voila donc, moi, Kitty-cat en direct de Tokyo, a 2 mois de mon retour en France, en passe de devenir danemarkienne. Le Japon a bien fait les choses et a pourtant failli ne jamais les laisser se produire. Eh oui… il etait une fois, le 11 mars 2011, la Terre trembla et on s’en souviendra longtemps. J’etais dans ma chambre dans une GuestHouse pourrie que je comptais quitter fin mars pour une GuestHouse pas pourrie. Resultat des courses : une fuite imprevue a Kyoto, un retour chaotique en France et un retour au Japon 3 semaines plus tard, un demenagement, le « oh miracle, mon premier travail, je peux rester! », etc etc. Car c’est ce demenagement et ce premier travail qui ont organise la rencontre franco-danoise. Mon premier travail? bartender dans un bar international.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s