La Decision

Parce que je vous ai laisse sur « pas de promesse de retrouvaille », vous vous doutez bien que les choses ont change a un moment donne puisque je vais le retrouver. Non, je ne lui cours pas apres par desespoir! Non, je ne suis pas une stalkeuse! C’est une decision qui a ete murement reflechie des deux cotes.

La separation a ete monstrueusement difficile et baignee de larmes. Meme si nous avions convenu que notre relation etait fini, on a continue a s’appeler (merci Skype) quasi tous les jours parce que bon quand meme, on se manquait. Et ca a continue un mois. On etait plus un couple mais ni lui ni moi n’envisagions de sortir avec qui que ce soit. Et on se manquait, on se le disait tous les jours. J’ai fait une magnifique depression post depart de Lui qui a cause deshydratation intense et perte de 2 ou 3 kilos. Et comme de son cote, le moral n’allait pas mieux que chez moi, j’ai pris une decision : parler de l’eventualite de reprendre les choses ou on les avait laissees. Ca a ete reflechi posement et la conclusion a ete « oui, mais il faut que l’un de nous demenage dans le pays de l’autre ». Et la, au vue de nos situations a ce moment donne, il me paraissait evident que ce serait moi l’expat et ca m’allait tres bien (et ca me va toujours tres bien). Parce que, vous voyez, a ce moment la (il y a 2 mois), il reprenait les cours a l’universite, il s’installait dans un appartement, retrouvait toute sa famille et ses amis, parlait dans une langue qui lui etait naturelle… Moi, toujours au Japon, j’allais rentrer en France, habiter chez maman le temps de trouver un appart et un nouveau travail. Et ca, je peux le faire au Danemark. Je ne lui ai donc pas laisse le temps de tergiverser trois plombes. Mais j’ai eu le droit a un, sur le moment effrayant, mais finalement tres positif discours typiquement masculin : peur de l’engagement, du changement, meme si au final cette decision ne lui demande aucun sacrifice. Mais il est venu a ces conclusions tout seul en faconnant son monologue, je n’ai qu’a attendre sa decision finale « let’s do it! ».

Voila comment maintenant je peux dire que j’ai un boyfriend au Danemark, qu’il m’attend, et que je me prends la tete avec les administrations aussi peu efficaces chez moi que chez lui mais j’en ai rien a cire, j’ai hate!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s