3 ans et demi plus tard…

Dieu que le temps passe vite! Eh oui, ca fait déjà trois ans et demi que je me suis expatriée dans le nord froid, humide et sombre. Ca fera exactement 4 ans en avril 2016.

Trois ans et demi… Il s’en est passé des choses depuis que je suis descendue de ce train de nuit avec mes valises dans les mains et sous les yeux. Peut être qu’il est temps de dresser le bilan.

En cet espace de temps (non negligeable), je suis passée d’inculte en danois sans emploi à presque bilingue, ayant travaillé dans un hopital pendant 3 ans, et me revoilà étudiante pour passer une licence que, fondamentalement, j’ai déjà. Globalement, le bilan est magnifiquement positif!

L’école de danois       kbh_sprogcenter_logo

J’ai fini l’école de danois, à la fois le Prøve i Dansk 3 (après 1 an et demi) et le Studieprøven (apès 2 ans et demi, parce que j’ai pris une pause entre les deux). Je vous avais abandonné sur cette note concernant mes débuts en modul6. Ca n’a pas été facile, mais j’ai finalement passé mon examen avec de très satisfaisantes notes il y a presqu’exactement un an. Plus jamais je ne devrais prendre des cours de danois! Plus jamais je ne devrais aller à l’école le soir après le travail! Ou en tout cas, je ne suis pas obligée, et c’est là toute la beauté de la chose. Apprendre le danois n’a pas été une ballade en forêt, c’est certain, et ca reste difficile en fonction du contexte (je n’ai pas encore mémorisé tout le dictionnaire), mais c’est devenu beaucoup plus naturel, presque aussi naturel que l’anglais. Et dans la catégorie « petites victoires », je comprends aussi le norvégien et le suédois. C’est fantastique d’apprendre une langue et d’en comprendre deux autres en bonus, comme un pack 3-en-1! Et aussi très utile quand certains articles à lire pour les cours sont en suédois ou norvégien…

L’inscription pour les études en bio

Après en avoir fini avec le Studieprøven en décembre dernier, je me suis attelée à la tache de mon dossier d’inscription pour l’école dans laquelle je « re »fais mes études pour enfin avoir le titre de bioanalytiker, tout en continuant à travailler en tant que laborant à la banque du sang. phmetropol-logo

L’école en question s’appelle Prøfessionshøjskole Metropol, c’est là que sont formés les laborant, les bioanalytiker, les infirmières, les sages-femmes, les radiologues, les kinésithérapeutes et j’en passe. Les conditions d’inscription pour entrer en bioanalytiker sont, bien entendu, différentes en fonction de l’examen du BAC. Il y a 2 voies distinctes appelées Kvote 1 et Kvote 2. Kvote 1 est la voie pour les détenteurs du BAC danois avec les notes requises (moyenne générale, chimie, mathématiques…) et la date limite d’inscription est en juin (il me semble). Kvote 2 est la voie pour… tous les autres en fait… Ceux qui ont le BAC mais avec des notes insuffisantes et ceux qui n’ont pas le BAC danois, ce qui bien sûr était mon cas. Pour Kvote 2, la date limite était en mars. J’avais donc 3 mois pour boucler mon dossier d’inscription. Après en avoir discuté avec une conseillère, j’ai rassemblé toutes les pièces nécessaires pour mon dossier, c’est à dire énormément de documents.

Sur les conseils de la dame, j’ai fourni mes notes de bac et de BTS, mes diplômes de bac et de BTS, les originaux et les copies traduites en danois, mon programme de BTS (36 pages que j’ai traduites en danois moi même avec l’aide d’une collègue), mes certificats de travail en France et au Danemark, ainsi que mes diplômes de danois (PD3 et Studieprøven), et pour faire bonne figure j’y ai aussi ajouté les documents fournis par le ministère de la santé quand ils m’ont refusé l’autorisation de m’appeler bioanalytiker. Tout fût envoyer en février, il ne restait plus qu’à travailler en attendant la réponse. Plusieurs possibilitées pouvaient arriver. Ce cursus ayant 2 dates de début, septembre et février suivant, je pouvais soit obtenir une place pour l’un ou pour l’autre, soit sur liste d’attente, soit pas du tout. Comme prévu, j’ai bien eu ma place en septembre. Ca aurait été vraiment très bizarre sinon!

Dans le dossier d’inscription, sur les conseils d’une collègue, j’ai aussi fait une demande de « merit », c’est à dire une espèce de validation d’acquis de l’expérience, qui aurait pu me raccourcir les 3 ans et demi que dure la licence. J’ai eu « merit » pour le module 4, qui est un module de presque 3 mois de stage. J’aurai aussi pu avoir « merit » pour le module 2, qui est un module principalement de chimie, mais j’ai refusé. Je me suis dit que ca faisait tellement longtemps que je n’avais pas fait de chimie, et jamais en danois, ca ne pouvait pas être une mauvaise idée de repasser par là! Mais c’est tout, je n’ai (pour l’instant) pas eu le droit à d’autre « merit » puisque les matières qui me manquent sont, bien évidemment, partagées sur plusieurs modules. Mais bon, tant pis, c’est comme ca!

SU, la bourse étudiante      banner-til-kunet-eng

Une fois mon admission acceptée (en juillet), j’ai dis bye bye et à bientôt à mes collègues et me suis lancée dans ma demande pour avoir la bourse étudiante SU. Ce fut une bataille difficile mais que j’ai finalement gagné! Il existe deux listes de conditions pour recevoir SU. Les conditions à la danoise et les conditions à l’européenne. Bien sûr, je ne remplissais aucune des conditions à la danoise, à savoir que je n’ai pas la nationalité et je ne suis pas mariée à un danois, mais ca je le savais. Par contre, sur la liste des conditions à l’européenne, il est dit que l’on peut recevoir la bourse si l’on a travaillé au Danemark dans le même domaine que celui dans lequel on veut étudier, ce qui était exactement mon cas. Mais étrangement, ma demande a été refusée, sans explications. Après correspondance avec les autorités, j’ai découvert que la raison pour laquelle on m’avait refusé, était que j’étais toujours employée à l’hôpital sans un nombre d’heures définies! En effet, pour remplir les conditions européennes, il fallait soit avoir travaillé dans le même domaine (passé) et donc être sans emploi (Oo), ou travailler au moins 12H par semaine. Et sur mon dernier contrat de travail, il n’y avait pas de date de fin de contrat et pas de nombre d’heures. Heureusement, il a suffit d’une lettre de ma chef leur confirmant que mon contrat était terminé pour qu’ils revoient leur décision et m’accordent la bourse. YAY!

De retour sur les bancs de l’école supérieure

Pendant que cette histoire de SU se jouait, l’école organisait une semaine de remise à niveau en chimie et mathématiques, que je me devais de suivre, histoire de raffraichir tout ca, de reprendre le rythme scolaire et de faire connaissance avec mes futurs camarades. C’etait la dernière semaine d’août, nous Avons eu 2 jours de maths et 3 jours de chimie, une très bonne entrée en matière. Et je me suis rendue compte avec une joie intense que je n’avais pas trop perdu de mes connaissances, même 10 ans plus tard!

Juste après cette semaine de remise à niveau, c’était la rentrée des classes! En avant pour le premier module (sur 14), qui portait sur les thèmes « sang » et « protéines », ainsi que deux periodes de deux semaines en stage. Les cours étaient vraiment très basiques, mais le petit challenge linguistique a rendu les choses plus intéressantes, et je me suis trouvé un petit groupe de copines qui avaient du mal avec ces bases. Je me suis donc improvisée prof, ce qui s’est révélé très efficace pour elles et très gratifiant pour moi. Peut être un choix de carrière à développer, il semble que j’ai le chic pour expliquer les choses et les rendre faciles à comprendre. dbio_logo

Les deux fois deux semaines de stage ont aussi été très intéressantes. Je n’ai malheureusement pas eu la possibilité de faire mon stage à Rigshopitalet, et encore moins à la banque du sang, ce qui aurait pu être extrêmement drôle. À la place, je suis allée à Herlev hospital pour deux semaines en pathologie et deux semaines en microbiologie. Je n’avais jamais fait de pathologie avant, alors ce fut une grande première et très enchirissant. J’ai eu l’occasion de travailler sur des tissus humains divers et variés, allant de la petite biopsie de peau à un organe entier. Et la microbiologie, c’était un retour en terrain plus que familier, après avoir travaillé presque 4 ans en contrôle qualité microbio, sur cosmétiques, certes, mais c’est quasi la même chose.

Une fois le stage terminé et les divers exposés finis, EXAM! L’examen de fin de modul1 était un exam oral d’une petite demi-heure. Bien entendu, j’ai trouvé le moyen de tomber malade deux jours avant, mais j’ai quand même passé le test en beauté On n’a pas voulu me dire mon total de points, juste que j’étais dans le top. Après tout, c’est ce qui compte pour un exam sans note.

Et maintenant…

Et ca c’était début novembre, nous sommes maintenant en modul2, plongé dans la chimie, la microbiologie, la photométrie, les statistiques et quelques rudiments de biologie médicale. C’est toujours très facile, et je fais toujours prof pour les copines et d’autres camarade. Je m’éclate 😀

À coté, je suis en train de passer mon permis de conduire! J’ai aussi expérimenté le dentiste, et le pack de dépistage du cancer du sein (pas d’inquiétudes, tout va bien), et là maintenant tout de suite, les premières neiges de la saison! Ca sent Noël dans un mois!

Publicités

Café AE, LE brunch du weekend

Depuis le temps que je voulais faire brunch!! La dernière fois, c’était en France… Autant dire que ça date. Mais ça y est, on a réussi à se motiver et dimanche dernier, on est sorti pour notre premier brunch en amoureux! (ça fait presque 3 ans qu’on est ensemble, j’ai envie de dire « il était temps! »)

Comme la météo était vraiment pourrie et qu’on attendait cette fameuse « pluie de sang » (la pluie avec le sable du désert qui est tombé en Angleterre, mais que finalement je n’en ai pas vu une seule goutte), on ne voulait pas aller bien loin. Notre limite, c’était le square rouge de Nørrebro. Après quelques recherches internet, on a trouvé 3 endroits, et on a opté pour Café AE, tout près de la station de métro.

Nørrebro station c’est un peu le royaume des taggers, mais pas des artistes, si vous voyez ce que je veux dire… Alors on ne s’attend souvent pas à des merveilles dans le quartier. Mais parfois on a des bonnes surprises, et ce brunch était une magnifique surprise! C’est dommage qu’il y ait un méga parking à vélo pour tous les gens qui se font suer (littéralement) au Fitnessdk juste à coté et qui fait qu’on ne veut pas vraiment s’arrêter là.

Le buffet brunch du weekend du Café AE ouvre de 9h a 15h, on est arrivé vers 10h30. Il n’y avait pas énormément de monde, ce qui était bien agréable. On s’est installé à une petite table en bout de salle et nous sommes allés payer notre brunch pour récupérer une tasse et des couverts (129kr pour un buffet à volonté, moi je dis c’est bien). Et ensuite, c’est l’aventure! Armée, d’abord, de ma tasse, je suis allée me verser de l’eau chaude et me suis choisi un sachet de rooibos vanille (tout le reste étant thés parfumés aux fruits et j’aime mon thé vierge de toute pollution). Ça, c’est fait. Armée de mes mains vides, j’ai agrippé une assiette pour y mettre des tas de bonnes choses. Au buffet, il y avait (entre autre) des petites verrines de yaourt et de panacota, du jambon, du saumon, des crevettes, du fromage, des saucisses cocktail, des mini rouleaux de printemps, une espèce de gratin dauphinois, du bacon, des œufs brouillés, de la salade de choux, des fruits frais, des kanelsnegle (roulés à la cannelle), des mini croissants, du pain, de la confiture et du beurre, des blinis avec sirop d’érable… Bref, y’avait le choix! Si la dedans tu ne trouves pas ton bonheur, c’est que t’es encore plus difficile que je ne l’étais dans mon enfance, et là, je vais être obligée de te tirer mon chapeau!

InstagramCapture_b9e387e2-aab9-4d2d-8c0a-ddaf2932060e_jpg

Bien sûr, tant qu’à faire, on se ressert! M’enfin, on a marché 10 minutes, on a payé… quoi… 17 euros, alors merde, j’en veux pour mon effort et mes sous, et je me fais péter la peau du bide! Tabehodai, ou « manger à volonté » en nippon, on en profite à fond les ballons! Je ne me suis néanmoins resservie qu’une fois et demi (la deuxième c’était juste pour un roulé à la cannelle) parce que plus, il aurait fallut me rouler jusqu’à la maison et j’aurais vomi dans les escaliers. N’empêche qu’on était bien plein en sortant de là. Je pense qu’on est partie pour en faire une nouvelle tradition!

La Glace!!!

Ca fait un sacre moment que ca me trotte mais je voulais avoir plus de photos pour illustrer ce temple de la patisserie (parce que j’aime pas voler les photos des autres). Resultat, je n’ai pas plus de photos mais je fais un post quand meme, qui sera sans doute suivi par d’autre.

Or donc, La Glace. C’est un salon de the, un magnifique endroit au coeur de Copenhague depuis 1870, qui fait les meilleurs gateaux a la creme et les meilleures patisseries du monde. Et je n’exagere pas! Pour commencer, allez faire un petit tour la-dessus.

Rien que la page de garde fait envie, non? Quand je passe en ville, je trouve toujours le moyen de m’arreter et de faire du « leche-vitrine » ^^ Et si j’ai l’appareil photo sous la main, j’immortalise le moment car on ne trouve jamais les memes gateaux d’un jour a l’autre. Et les pieces montees, et autres gateaux d’expo… RHAAA!

P1040090 P1040091

En termes de decor, c’est tout simplement old fashioned, un vrai salon de the a l’ancienne, ou on pourrait croiser la reine en train de boire son the avec un morceau de gateau. Des petites tables rondes, ambiance conviviale et cozy. Et en termes de gout, c’est tout simplement divin. Je n’y suis allee que 2 fois pour l’instant (c’est divin mais mauvais pour mon bilan sanguin).Par contre, il est vrai que c’est un petit peu cher… Mais quand on aime…!

Lagkage_efteraar_2

 

Voici ce que j’ai goute la premiere fois : j’avais pris une part de Efterårskage (autumn cake), un gateau tout chocolat qui consiste en du chocolat truffe, du fond chocolat et du beurre de cacao avec un decor chocolat noir… bref, vraiment TOUT chocolat!(photo du site La Glace)

 

Lagkage_gyldne_2

 

Pendant ce temps, mon Cheri avait pris une part de Det Gyldne Tårn (the golden tower), un magnifique gateau a la rhubarbe avec une creme au chocolat blanc et citron, decore par une meringue au citron, tout ca reposant sur une couche de genoise aux amandes et entoure d’un mur de pate d’amande grillee. J’ai ainsi redecouvert la rhubarbe que je croyais detester. (photo du site La Glace)

 

konditor_traestamme_1

 

 

Et pour finir, la petite decouverte danoise traditionnelle, le Træstamme, la buche. C’est un gateau imbibe de rhum, enveloppe d’une pate d’amande verte et trempe dans le chocolat noir aux 2 extremites. Une magnifique decouverte! Et decidemment, le Danemark est vraiment le pays de la pate d’amande. (photo du site La Glace)

 

En plus d’etre un parfait endroit ou prendre un dessert apres le dejeuner ou une part de gateau a l’heure du the, on peut aussi y savourer le petit dejeuner, a la francaise! Viennoiseries, confiture ou beurre, jus de fruits, boisson chaude… La totale! Alors je vous remets l’adresse : Conditori La Glace, Skoubogade 3, 1158 København K. Et n’oubliez de verifier les horaires d’ouverture, ce serait dommage de se retrouver frustre devant la vitrine du magasin ferme…

Registration Certificate : Check!

En termes d’efficacite, je donne la palme a l’administration danoise!

Je suis allee mercredi dernier faire ma demande pour le certificat, genre de permis de residence. Si vous vous souvenez bien, la gentille dame m’avait dit d’attendre 3 semaines avant d’avoir la reponse. EH BIEN! J’ai eu le courrier samedi matin dans la boite aux lettres.

J’AI OFFICIELLEMENT LE DROIT DE RESIDER AU DANEMARK! Voila une premiere etape qui s’acheve sans encombres. En fait, c’est juste une lettre qui certifie que je me suis enregistree en tant que citoyenne europeenne et que j’ai rempli les conditions pour resider chez les vikings. J’ai interet a en faire des copies ^^

La prochaine etape, aller m’enregistrer a la mairie pour demander mon fameux numero CPR, passeport pour les cours de langues, compte bancaire et carte telephonique, et ainsi de suite. Mais pour ca, il faut que l’Homme fasse sa part dans ce boulot administratif. CAR! Pour avoir mon numero CPR, il me faut la lettre magique du certificat, mon passeport ET… un justificatif de domicile. Et c’est la qu’est tout le probleme, puisque j’ai mon nom nul part. Il faut donc demander au proprietaire de me faire une lettre attestant que je reside dans son appartement, mais sans pour autant mettre mon nom sur le contrat. Enfin, on verra. J’espere qu’il sera conciliant!

Et apres ca, je n’aurais plus qu’a m’inscrire gentiment a des cours de danois et trouver un boulot *big challenge beuh*

10 minutes, montre en main!

Ce fut rapide, efficace, mais ca veut pas dire que c’est fini!

Je reviens donc du bureau machin pour le certificat d’enregistrement. J’y suis allee toute seule comme une grande! Et… bon, a part le retour dans l’appart, tout c’est bien passe.

Je devais donc aller au bureau Statsforvaltningen du coin. Trop facile, juste une station de train! Et comme je suis quand meme un peu prevoyante, j’avais fait un coup de google street avant d’y aller, pour reperer la rue. Et en fait, y’a pas plus simple. Je suis descendue du train, de la gare et c’etait a 5 metres! Je suis rentree dans le batiment et suis allee dans le bureau pour les UE Residence. Il fallait remplir le formulaire avant de prendre un ticket. J’ai donc rempli mon formulaire. J’ai laisse la case telephone vide, puisque le telephone marche pas, et par contre, dans la case « date d’entree au Danemark », je savais pas trop quoi mettre. Comme je suis la en vacances et que je rentre en France la semaine prochaine, j’anticipe ou je fais comme si ca y est, je suis la pour de bon? Dans le doute, j’ai fait comme si… Apres reflexion, j’aurais peut etre du demander a la dame, avec mon histoire d’assedic et tout… Bon! On verra bien! Or donc, j’ai eu une gentille dame, qui parlait un superbe anglais. Elle a pris mon formulaire, et m’a demande si j’avais les fonds suffisants pour vivre ici. Je lui ai sorti mon releve de compte avec mes sous a moitie fictifs dessus. Elle a tape tout ca dans son ordinateur et n’a pas eu l’air de sourciller, donc je suppose qu’il y avait assez de sous. Elle a ensuite pris ma photo et mon passeport, fait une photocopie et hop, c’etait fini. Meme pas les diplomes, ou certificats de travail, ni quoi que ce soit. J’attends donc la reponse que je recevrais par courrier chez Lui d’ici 3 semaines!

On croise les doigts bien fort! Parce que si j’ai mon certificat d’enregistrement, je pourrais apply pour le CPR number. Et si j’ai mon CPR number, je pourrais apply pour la danish language school que sinon ca coute un rein! Et si je vais a la danish language school, deja ca va m’occuper mes journees, et en plus j’aurais plus de chances de trouver un boulot.

Je vais peut etre utilise mon petit Daruma pour ca : un oeil, je veux trouver un bon travail a Copenhague!

Faignasse Land!

Il est midi passe, je suis dans un lit qui n’est pas le mien. Son proprietaire est partit en cours (pour la matinee) et au travail (pour l’aprem). Et c’est pas comme si j’avais rien a faire! Non! L’objectif de la journee etait de decouvrir un peu Copenhague seule et d’aller lancer la machine du permis de residence. Bah mon vieux, je suis pas encore sortie de la maison que ca me fatigue deja ^^

Comme vous l’avez donc devine, je suis arrivee a Copenhague pour ma deuxieme semaine d’adaptation hier dans la journee. Cette fois, j’ai ete un peu decue pendant le voyage, puisqu’on a juste eu un mini sandwich pour le dejeuner. Mais bon! En resume de la premiere journee, on a pas fait grand chose, comme d’habitude. Apres midi relax, avant d’aller faire les courses. J’ai aussi tenter en vain de desimlocker mon phone pour utiliser ma toute nouvelle carte SIM danoise, et on a prepare notre journee d’aujourd’hui (vu que j’ai pas de telephone, il fallait un planning).

Donc, il est peut etre temps que je m’active sur ce que je suis censee faire! Aujourd’hui, direction Statsforvaltningen Hovedstaden pour quemander un permis de residence. Je suis a peu pres sure qu’il va manquer des papiers et que j’aurais de soucis administratifs, j’ai trop l’habitude… Pour votre permis de residence quand vous n’avez pas de travail, pas de conjoint et aucune raison vraiment valable de le demander, il vous faut :

une photo d’identite votre passeport vos diplomes un papier de la banque qui justifie que vous avez beaucoup de sous sur votre compte pour pouvoir tenir sans etre un poids pour la societe une adresse danoise et un numero de telephone (je sais pas comment je vais m’en sortir pour celui la…)Bref, il est temps que je bouge mon cul!

UPDATE : Dans le genre « quand on est con c’est pour la vie », j’avais pas regarde les horaires d’ouverture… bah voila, maintenant je sais qu’il faut que j’y retourne demain matin 😦